Bienvenue sur www.MuslimRadio.info/

MuslimRadio.info – Toutes l'info Musulmane , inch Allah

Flash info du 29 Dhou al Qada 1437.

Flash info du 29 Dhou al Qada 1437.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur #muslimradio.info :
www.MuslimRadio.info

*****************


Les réfugiés en Italie apportent leur aide après le tremblement de terre.

Ces réfugiés ne possèdent pas grand chose mais ils ont le plus important : du coeur ! Pour cette raison ils apportent leur aide après le tremblement de terre qu’a vécu l’Italie.

Don d’argent, aide aux personnes…

Ces réfugiés ont fui leur pays pour rejoindre l’Europe en empruntant des trajets difficiles et dangereux. A présent ce sont eux qui tendent la main à la population en Italie touchée par le dernier tremblement de terre. Au milieu des ruines, des effets personnels éparpillés et de la tristesse des femmes et des hommes, ces réfugiés ne sont pas restés indifférents. Pourtant en situation de précarité, certains ont versé leur allocation journalière par solidarité, faisant ainsi preuve de beaucoup de compassion. Ils sont de véritables exemples !

A présent, est-ce que les gens auront un regard différent sur tous ces réfugiés, prêts à se plier en quatre pour les personnes en détresse ? Il serait temps de les considérer avant tout comme des êtres humains !

Clic pour voir la Source de l’article

********


France : « Islam hors d’Europe » tagué sur le mur du domicile de Marwan Muhammad, directeur du CCIF.

Marwan Muhammed, directeur exécutif du CCIF, vient d’annoncer que le mur de son pavillon avait été tagué d’inscriptions islamophobes. Une tentative d’intimidation contre le militant des droits de l’Homme qui a réalisé récemment des sorties médiatiques remarquées.

Le directeur du CCIF vient de connaître à son tour « l’islamophobie à domicile ». Le mur de chez lui a été tagué. On peut lire » Islam hors d’Europe » inscrit en gros.

Les récentes sorties sur les plateaux de télévision de Marwan Muhammad afin d’évoquer la question du burkini pourraient être la cause de ces graffitis racistes.

Récemment, le Printemps Républicain ainsi que l’extrême droite ont pris pour cible le directeur du CCIF. Boris Le Lay, antisémite et islamophobe notoire, connu pour ses vidéos sur Youtube et Facebook, s’en est pris dans sa dernière vidéo à Marwan Muhammad. Elle comptabilise déjà plus de 52 000 vues sur le réseau social et 15 000 sur la plateforme de partage de vidéos.

Islam&Info apporte tout son soutien à Marwan Muhammad et sa famille face à la haine.

Clic pour voir la Source de l’article

********


France : En Seine-Saint-Denis, une nouvelle escroquerie à la « déradicalisation » révélée dans un livre.

Les centres de déradicalisation se multiplient dans les banlieues avec l’espoir de toucher des subventions. Mais les escroqueries visant à récupérer de l’argent public via des subventions sur la détresse de parents fructifient.

En Seine-Saint-Denis, la militante Sonia Imloul avait ouvert un centre de déradicalisation visant à soutenir les familles des jihadistes partis en Syrie ainsi que la mise en place de méthode de déradicalisation. Au Printemps 2014, la militante ouvre les portes de son centre à la presse mais largement moins aux parents et jeunes du département.

Selon Julien Revial, un ancien employé qui sort prochainement Chronique d’une désillusion, aux éditions Michalon, le centre n’était qu’une poule aux oeufs d’or qui n’a que très rarement aidé les familles.

« Un mois après notre emménagement, nous avions déjà reçu cinq organes de presse et seulement deux familles », raconte Julien Revial.

L’ex-employé charge son ancienne patronne et indique qu’elle passait son temps à mentir aux médias pour justifier les subventions du Ministère de l’Intérieur. Contrairement aux déclarations de Sonia Imloul selon laquelle le centre de déradicalisation fonctionnait 24 h sur 24 et suivait 30 familles, « nous avons mené au total trois démarches de prévention de la radicalisation », rectifie Julien Revial.

La Maison de la prévention fait aujourd’hui l’objet d’une enquête judiciaire. Une situation qui embarrasse le Ministère de l’Intéreur qui voyait ce centre « comme un laboratoire médiatique ». Les subventions auraient été rapidement coupées en 2015 suite à des doutes sur la qualité du travail de Sonia Imloul. Aujourd’hui, cette dernière va devoir répondre « d’étranges pratiques, comme cette sous-location à des étudiantes de deux-pièces du fameux appartement », rapporte l’Express.

Le business de la « déradicalisation » n’est pas à sa première déconvenue. Donia Bouzar, figure médiatique du combat contre les départs en Syrie, a essuyé de nombreuses critiques suite à une enquête journalistique sur son CPDSI qui est accusé d’avoir monté une structure familiale avec des résultats difficilement chiffrables. Les montants des subventions atteignaient tout de même 900 000 euros. Une somme astronomique révélée au grand jour qui a poussé Bouzar à s’écarter du business familial pour éviter un scandale d’Etat. Depuis, plus aucune nouvelle de l’anthropologue qui a disparu des plateaux de télévision. Idem pour les victimes dont certains témoignages n’étaient pas cohérents.

Clic pour voir la Source de l’article

********


France : Le président de la mosquée de Cannes soutient l’arrêté anti-burkini : « Allez à Kaboul ! ».

Le site Des Dômes et Des Minarets dévoile la trahison du président de la mosquée de Cannes qui a publiquement pris parti pour l’interdiction du burkini sur les plages. L’homme proche du maire de Cannes a appelé les musulmans opposés à l’arrêté municipal à aller « faire un tour à Kaboul ».

Le président de la mosquée Iqraa de Cannes La Bocca, Radouane Aichfakir, a pris formellement position pour les arrêtés municipaux anti-burkini sur son compte Facebook. Il y indique que dans son « pays laïque La France, aucune tenue vestimentaire ne doit choquer, heurter ou rappeler les mauvais souvenirs récents ». L’homme, qui visiblement ne comprend toujours pas la loi de 1905, appelle les musulmans à s’effacer de l’espace public pour le plus grand plaisir de son maire Les Républicains David Lisnard.

Une prise de position inédite de la part d’un responsable « religieux » ou du moins associatif qui tranche avec l’opposition de ces arrêtés par la communauté musulmane discriminée, du Conseil d’Etat, d’Amnesty International ou encore de l’ONU.

Afin de justifier son choix, Radouane Aichfakir évoque la réciprocité dans les pays arabes musulmans en renvoyant les musulmans français à leurs pays d’origine et en feintant de rappeler les millions de touristes qui se déplacent chaque année au Maroc, en Tunisie ou encore en Turquie ou Egypte. Ces derniers portant évidemment toute sorte d’habits comme la mini jupe ou le bikini sans que cela ne provoque d’esclandre.

« Accepteriez vous la réciprocité dans vos pays d’origine ? Acceptez vous dans les pays arabes musulmans des femmes les seins nus avec un mini string déambuler sur une plage ? La réponse je la connais : NON ».

La soumission de ce responsable d’un culte ne s’arrête pas là puisqu’il appelle toutes les personnes ne partageant pas « notre avis à nous tous, y compris nous musulmans de France, on leur dit : allez faire un tour à Kaboul ». Des propos extrêmement choquants qui pourraient directement sortir de la bouche d’un militant raciste du Front National.

Cette position du président de la mosquée Iqraa à Cannes de Bocca démontre le peu de respect de certains responsables musulmans pour leur propre communauté. Heureusement cette dernière n’attend rien des béni oui-oui qui passent leur temps à défendre leur business dans les mosquées.

Plus d’informations sur le site : www.desdomesetdesminarets.fr
.

Clic pour voir la Source de l’article

********


France : Quand le ministère de l’intérieur ne veut pas faire invalider les arrêtés illégaux anti « burkini ».

L’été français aura une fois de plus été placé sous le signe de l’islamophobie d’état.

Après les polémiques islamophobes dûment orchestrées par médias et politiques contre les colonies de vacances et les centres aquatiques pour musulmans, c’est le dénommé opportunément « burkini » qui aura fait l’actualité française des dernières semaines. On aura ainsi vu une série de maires islamophobes interdire, non pas comme le prétextaient les médias le burkini, mais bien toute tenue jugée musulmanes aux abords des plages.

En effet, la laïcité était le principal argument invoqué dans les arrêtés islamophobes et la visibilité musulmane clairement interdite. Chose indéniable puisque ce sont en grande majorité des femmes musulmanes portant le voile islamique qui furent interpellées sans ménagement par une police aux réflexes vichystes encore bien conservés. Nous ne vous ferons pas gageure en vous déclarant qu’aucune religieuse chrétienne ne fut inquiétée …

Alors que le ministère de l’intérieur pouvait depuis le début suspendre ces arrêtés d’apartheid clairement en dehors du droit via ses préfets, il a préféré soutenir sournoisement la mesure par son silence complice.

En effet, comment en douter ?

Celui-ci prétextera sans doute l’attente de réponses légales à une procédure en cours mais alors comment expliquer qu’une fois les arrêtés suspendus par le Conseil d’Etat, le ministère de l’intérieur ait continué à ne pas demander à ses préfets de contraindre les maires islamophobes qui continuent encore à enfreindre la décision. Apparemment le respect des règles et valeurs républicaines ne va que dans un sens en France, le mutisme complice de ce ministère en témoigne clairement.

La réponse est simple, le burkini n’est qu’un prétexte. L’état français en enfreignant son principe de laïcité a clairement choisi de déclarer une guerre à la visibilité musulmane qu’il juge désormais incompatible avec la république française.

Les récentes déclarations tonitruantes de Valls contre les musulmanes portant le hijab ou les intimidations masquées d’un Chevènement nouvellement intronisé vizir de l’Islam de France attestent de cette guerre culturelle et de police menée contre la minorité musulmane en France sommée de disparaître du champs naturel du visible …

Les lois de 2004 et 2010 contre les lycéennes musulmanes et les religieuses portant le niqab n’étaient qu’une entrée en matière et le silence des imams et du CFCM une complicité directe avec la politique islamophobe d’état.

Pour la minorité musulmane en France le pire reste donc à venir. Un choix lui est clairement posé : choisir entre abandonner sa foi, sa pratique et sa visibilité ou désobéir à une politique d’apartheid islamophobe menée par un état devenu totalitaire. Un choix qu’ont dut faire en leur temps les populations opprimées d’Afrique du Sud et d’Amérique …

Clic pour voir la Source de l’article

********


France : Villiers-sur-Marne : une perquisition menée à la mosquée Al-Islah.

Une perquisition administrative s’est déroulée mercredi 31 août dans la mosquée Al-Islah de Villiers-sur-Marne (Val-de-Marne). L’intervention a démarré vers 7h30 et s’est terminée aux environs de 9h. Selon Jean-Michel Carigi, directeur de cabinet du maire, « l’objectif de la perquisition était de vérifier s’il existait une école coranique au sein de la mosquée. C’était un secret de polichinelle mais ce matin, sa présence a été confirmée ».

Une quarantaine de policiers ont été mobilisés pour cette perquisition qui s’est « bien déroulée » d’après Jean-Michel Carigi qui indique que « les responsables de la mosquée n’ont pas fait obstacle et ont ouvert toutes les portes pour faciliter le travail des policiers ». Plusieurs personnes en situation irrégulière auraient été interpellées.

La mosquée Al-Islah est sous surveillance surtout depuis que son nom a été évoqué lors du procès de la filière dite jihadiste de Champigny-sur-Marne. Douze personnes avaient été condamnées en avril 2016 à des peines allant de trois à dix ans de prison. Certains fréquentaient la mosquée de Villiers-sur-Marne et se seraient radicalisés en fréquentant Mustapha Mraoui, un « imam » qui gravitait autour de la mosquée et soupçonné d’avoir rejoint l’Etat islamique.

Clic pour voir la Source de l’article

********


Algérie : Grande Mosquée d’Alger : le gros œuvre bientôt achevé .

Abdelmajid Tebboun, ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, a annoncé, samedi 27 août, que les gros œuvres du projet de la Grande Mosquée d’Alger seront terminés d’ici décembre 2016.

En visite sur le chantier, il a affirmé que les gros œuvres, travaux qui permettent d’assurer la stabilité et la solidité de l’édifice, seraient actuellement achevés à « près de 85% ». D’après le ministre, il reste encore la réalisation d’une passerelle reliant la mosquée à l’autoroute ainsi qu’une bâche à eau dont le socle sera coulé d’ici un mois.

« Une mosquée pareille est faite pour durer quatre à cinq siècles. Pour cela, nous devons choisir des matériaux qui durent dans le temps », a déclaré Abdelmajid Tebboun. Le ministre tente d’apporter des informations rassurantes concernant la construction de la mosquée dont la question de la sécurité fait toujours l’objet d’un débat. La résistance de l’édifice à un tremblement de terre est sérieusement mise en doute notamment par Abdelkrim Chelghoum, président du Club des risques majeurs. Le gros œuvre ne représente que 30 % du chantier de la mosquée qui devrait s’étendre sur plus de 20 hectares, contenir une salle de prière de 20 000 m2 et afficher un minaret de 160 mètres de hauteur. La livraison prévue pour mi-2017 semblerait donc une mission impossible au vu de l’avancement des travaux.

Clic pour voir la Source de l’article

*********


Le bikini interdit en Israël: nos politiciens vont-ils appeler à s’inspirer de cette interdiction-là ?

Alors que le mythe d’Israël « seule démocratie du Proche-Orient » est toujours aussi vivace dans notre France d’en haut, résistant à tous les télescopages d’images avec l’actualité la plus génocidaire à Gaza, certains politiciens, notamment de la droite droitisée, les Eric Ciotti et Hervé Morin pour ne citer que ceux-là, ayant même récemment appelé à s’inspirer de la lutte anti-terroriste israélienne (ce modèle du genre…), entendrons-nous les mêmes exhortations à prendre exemple sur l’Etat hébreu pour avoir interdit le bikini sur les plages ? La réponse est dans la question…

Si une large partie de notre classe politique n’est pas avare de compliments pour vanter les vertus d’un pays régenté d’une main de fer par l’ultra-sionisme, gageons qu’elle taira volontiers cette interdiction, validée par le ministère israélien de la Culture, qui est aux antipodes des arrêtés anti-burkini estampillés français.

Quand le pays des droits de l’Homme, ou du moins ce qu’il en reste, foule aux pieds le droit fondamental de revêtir le burkini au nom d’une liberté de la femme imposée d’en haut à des citoyennes d’en bas, à coup d’interdit, Israël, au même moment, exige de sa population, et particulièrement de certains artistes, qu’ils respectent des règles élémentaires de pudeur vestimentaire sur son littoral.

Un officiel du ministère a ainsi indiqué que, désormais, les organisateurs d’événements culturels financés par le gouvernement devront veiller à ce que les artistes se conforment à certaines règles de modestie car le «grand public est composé de diverses communautés».

Ce contraste saisissant entre la France et leur pays n’a pas échappé à de nombreux éditorialistes israéliens qui n’ont pas manqué d’établir un parallèle entre ces deux interdictions du burkini et du bikini, à l’instar de Alon Ferber qui a écrit « on demande aux femmes de s’habiller ou de se déshabiller pour apaiser la nation ».

Autre contraste tout aussi frappant, le blackout médiatique a prévalu dans nos médias mainstream, d’ordinaire si friands de scoops ou de sensationnalisme, mais il est vrai à sens unique…

Est-ce pour mieux occulter une traque du bikini si peu conforme à la conception française de la femme libérée, ou la réalité dérangeante de femmes juives orthodoxes qui vont à la plage couvertes de la tête aux pieds ? A moins que ce ne soit pour passer sous silence l’influence grandissante des juifs orthodoxes au sein d’une « démocratie » qui n’a de démocratique que la légende, savamment entretenue par les ambassadeurs pro-sionistes bien de chez nous ?

Clic pour voir la Source de l’article

********


France : l’avènement de la démocratie pour rire.

La querelle du burkini, c’est le saut qualitatif qui précipite la politique française dans le néant, le dernier accès d’auto-dérision qui lui porte le coup de grâce. De l’extrême-droite à l’extrême-gauche, toute la classe politique a joué sa partition dans cette cacophonie estivale. Gauche obsédée du foulard, revenants de la droite décomplexée, FN à l’affût, quelle belle unanimité ! A croire que le trouble identitaire est leur gagne-pain, le péril musulman leur fonds de commerce et la chasse au morceau de tissu intempestif leur priorité pour la France.

Crispation faciale à l’appui, le premier ministre fulmine contre le voile et fantasme sur les seins de Marianne. Le président des Républicains rêve d’une loi qui proscrive définitivement le voile et le burkini. Le vice-président du FN veut tout interdire, voile, croix et kippa confondus. Un candidat de la gauche de la gauche voit dans un maillot de bain une offensive salafiste. Leur mot d’ordre commun ? On le devine. C’est l’éradication, comme si supprimer les signes extérieurs de la diversité confessionnelle permettait de rendre la société homogène, oblitérant miraculeusement tout le reste.

On aimerait sourire de cette surenchère, mais elle fait des dégâts. En caricaturant le débat d’idées, cette guerre picrocholine frappe d’inanité le jeu démocratique. Cette rixe estivale autour d’un maillot de bain ne se contente pas, en effet, de ridiculiser la classe politique. En l’incitant à pourchasser des fantômes, elle infantilise aussi le peuple, elle l’aliène, elle détourne son regard vers un théâtre d’ombres. La querelle du burkini, c’est la chasse au pokémon mise à la portée des adultes. C’est la politique ravalée au rang d’un divertissement compulsif pour impubères.

Car le problème de toutes les parodies, c’est qu’elles finissent par remplacer ce qu’elles imitent. Parodie de démocratie, la démocratie-burkini se substitue donc au débat citoyen comme l’euro a remplacé le franc, la commission de Bruxelles le gouvernement et les multinationales le parlement. On devrait se demander si le TAFTA est bon pour l’environnement, si la Loi-Travail est favorable à l’emploi et si l’OTAN est utile à la paix, mais rien n’y fait. On doit subir du matin au soir des querelles vestimentaires.

Il paraît que ces bouts de tissu ont une signification qui les dépasse, qu’elle serait fâcheuse, et qu’il faudrait y voir un affichage militant. En admettant que ce soit vrai, notre société est-elle si faible qu’elle n’en supporte pas la vue au point de vouloir tout faire disparaître ? A supposer que la porteuse de burkini veuille islamiser les crabes à coups d’épuisette, notre acharnement à la combattre n’est pas le signe de notre force, mais celui de notre faiblesse. Cette farce grotesque, en réalité, est l’indice de notre régression politique. Ce formidable appel d’air atteste notre épuisement démocratique, il est la manifestation pathétique de notre impuissance à faire face aux véritables enjeux.

Ce vide sidéral, au fond, est l’expression d’une perte gravissime, celle de la souveraineté. En perdant le droit de faire ou de défaire la loi au terme d’une délibération collective, nous nous sommes livrés pieds et poings liés aux imposteurs de tous bords. Tant que les citoyens se verront frustrés de leur citoyenneté, ils feront un gibier idéal pour les faiseurs de querelles byzantines. La clownerie politicienne autour du maillot de bain est aujourd’hui l’indice le plus sûr de cette dépossession. Sa vacuité absolue témoigne de la déchéance absolue de la citoyenneté démocratique. Comme un révélateur chimique, elle rend visible l’effondrement de la souveraineté populaire. Le burkini, c’est le cache-sexe d’une démocratie pour rire, la gaudriole dont l’oligarchie nous amuse pendant qu’elle décide à notre place et palpe ses dividendes.

Clic pour voir la Source de l’article

********


Alger: bataille rangée dans un stade.

Le match de football entre le Mouloudia D’Alger (MCA) et l’USM El Harrach a été marqué par de violents incidents dans les tribunes du stade du 5 juillet.

Dans cette bataille rangée entre les fans des deux clubs algérois, il a été fait usage de poignards et d’épées qui sont venus s’ajouter aux « traditionnels » jets de sièges arrachés. La guerre qui a fait rage dans les tribunes supérieures entre les supporters des deux clubs a amené, écrit El Khabar, « les agents du stade à prendre la fuite » tandis que les « services de la protection civile sont intervenus pour évacuer les blessés. »

« La situation a nécessité également l’intervention des forces de l’ordre qui se trouvaient en dehors du stade qui ont utilisé les matraques pour séparer entre les supporters-émeutiers des deux clubs dont certains ont été interpellés ». Un photographe présent sur le terrain a reçu une chaise sur la tête. Il y a eu plusieurs blessés dont un touché par un coup d’épée rapporte le Huffpost Maghreb.

Reportage vidéo a voir sur www.muslimradio.info.
w w w . m u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

############################
### Aujourd’hui en Palestine ###
############################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

Hamas: Les violations de l’Autorité Palestinienne et du Fatah en Cisjordanie affectent les élections.
Le Hamas a demandé aux factions palestiniennes et aux organisations des droits de l’homme de faire pression sur l’Autorité palestinienne, contrôlée par le Fatah, afin de cesser ses violations.
.
Tirs à feu ciblant une patrouille sioniste dans la bande de Gaza.
Des sources médiatiques sionistes ont déclaré que des tirs à feu ont ciblé, cet après-midi, une patrouille sioniste près de la colonie de Ntif Atsra ..
.
Un responsable de l’ONU confirme l’importance de soutenir Gaza.
Le vice-coordinateur spécial des Nations Unies pour les affaires humanitaires, robert Piper, a confirmé l’importance de soutenir les opportunités de développement et de stabilisation à Gaza.
.
Colonisation : 250 nouveaux logement à Salfit.
A la demande du Premier ministre sioniste, Benjamin Netanyahu, et le ministre de la guerre Avigdor Liebermann, un Comité sioniste a approuvé le mercredi 31, la construction de 250 nouveaux logement.
.
Le ministère de l’intérieur: Aucune information sur l’ouverture de Rafah pour les cas humanitaires.
.
27 palestiniens condamnés à la détention administrative.
.
Des affrontements à Asira dans le nord de Naplouse.
Des affrontements ont éclaté, aujourd’hui, dans la ville d’Asira au nord de Naplouse après un raid effectué par plusieurs patrouilles sionistes dans le centre-ville.
.
1100 palestiniens victimes de disparition forcée dans les prisons syriennes.
L’équipe de documentation au sein du Groupe de travail pour les Palestiniens en Syrie a signalé que 449 réfugiés palestiniens sont morts sous la torture dans les prisons du régime.
.
Le prisonnier Herama interrompt la grève après un accord avec l’administration pénitentiaire.
.
L’occupation agresse six joueurs palestiniens à Jérusalem.
Les forces d’occupation sionistes ont attaqué un groupe de joueurs palestiniens pendant son entrainement dans la ville occupée de Jérusalem.
.
Le ministère de l’intérieur: le rapport de Human Rights Watch comporte de nombreuses erreurs.
.
Départ du premier lot de pèlerins de la Bande de Gaza par le passage de Rafah.
Le premier lot de pèlerins de la Bande de Gaza a quitté le mardi 30, la Bande de Gaza via le passage de Rafah vers les territoires égyptiens, en vue de leur voyage à l’Arabie Saoudite.
.
Un jeune homme blessé dans l’explosion d’un objet suspect à l’est de Gaza.
.
L’occupation ferme la route Naplouse-Qalqilia.
.
L’occupation ferme une radio lors d’un raid en Cisjordanie.
Les forces armées d’occupation israéliennes a pris une décision de fermer la radio locale de Sanabel dans la ville de Doura au gouvernorat d’Hébron, tout en arrêtant son directeur.
.
Israël prévoit de confisquer des milliers de dunums au sud de Naplouse.
Le militant du Comité Populaire Contre la Colonisation, Bashar Qaryouti a mis en garde du régime sioniste de confisquer de vastes terres des villages au sud de Naplouse, en faveur des colonies.
.
Incursion israélienne limitée à l’est d’al Bureij.
Des bulldozers de l’Occupation israélienne ont pénétré, aujourd’hui matin, au camp de réfugiés d’Al-Bureij, dans le centre de la bande de Gaza, et ont commencé à raser et dévaster la zone frontalière .
.
Le gouvernement de Netanyahu s’active à légaliser 100 colonies sauvages.
La radio hébreu a dit ce matin mercredi 31/8 que les autorités d’occupation israéliennes travaillent pour légitimer 100 avant-postes coloniaux en Cisjordanie occupée.
.
Des efforts pour la reprise des négociations israélo-palestiniennes.
.
Hébron: L’occupant israélien arrête un jeune sur un barrage militaire.
Les forces d’occupation israéliennes ont arrêté ce mardi soir un jeune palestinien sur un barrage militaire inopiné à Hébron, en Cisjordanie occupée.
.
Naplouse: Les forces de l’Autorité Palestinienne interviennent pour protéger des colons infiltrés.
Des citoyens palestiniens ont attaqué un groupe de colons qui se sont infiltrés au centre ville de Naplouse, avant que les forces sécuritaires de l’Autorité Palestinienne n’interviennent pour les protéger.
.
Démolition de la maison d’un prisonnier d’Hébron par l’occupant.
.
L’ex-chef du Mossad avertit d’une guerre civile en Israël.
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com.
.
Le Centre Palestinien D’Information, sur http://french.palinfo.com